La communauté numérique : surabondance déconcertante pour le créateur de contenus

Créer un auditoire numérique dans l’infrastructure sociale en ligne

Partagez la vidéo

JOUR : 11 mai
HEURE : 9 H – 10 H 15

Nous vivons à une époque où il est possible pour des artistes inconnus de trouver un public et d’accéder à la célébrité. Nous avons aujourd’hui accès à un nombre infini de plateformes et d’appareils pour créer du contenu de toutes sortes. La séance présente un panel d’artistes qui comprennent l’essor du divertissement en ligne et la façon de se distinguer dans un univers bombardé de photos de chats, d’opinions personnelles et de contenus facilement partageables.

Résumé de la vidéo

Comment se démarquer dans notre monde numérique? L’accès à autant de plateformes intéressantes dans la communauté numérique n’a jamais été aussi facile. Il existe beaucoup plus de façons de diffuser votre contenu à l’aide de nombreuses plates-formes différentes comme YouTube, Vine, et plusieurs autres qui leur emboîtent le pas. Mais comment peut-on se faire connaître parmi cette quantité massive de contenus? Après tout, comment votre contenu peut-il se mesurer à des vidéos de mignons petits chats? Dans cette vidéo, les producteurs numériques Justin Lynch (Epic Mealtime), Steve Anderson (Open Media) et Mama et Papa Bee partagent leurs secrets pour réussir à attirer un auditoire numérique. Ces créateurs et producteurs de contenus expliquent comment ils ont bâti une communauté numérique d’admirateurs et réussi à croître à partir de leur concept initial unique. Ils discutent de facteurs comme la créativité, le repoussement des limites, la spécialisation dans un domaine précis, l’utilisation des réseaux sociaux pour communiquer, et l’importance de tirer parti de sa toute première réussite. Ils s’entendent tous pour dire qu’au bout du compte, c’est la qualité du contenu qui est le facteur le plus important.

Experts figurant dans la vidéo

ehbeefamily

The Eh Bee Family

Victoria Fenner

Diffuseure, baladodiffuseure et spécialiste des médias communautaires

steve_anderson

Fondateur et stratège principal, OpenMedia

jeremy_singer

Producteur multimédia à Entertainment Tonight Canada

JustinLynch

Directeur des opérations et du développement commercial, NextTime Productions

Extraits de la transcription de la vidéo

« Voilà la question : comment se démarquer? Comment se faire remarquer dans un contexte de surabondance de contenus? Cette séance présentera un panel d’artistes talentueux qui comprennent l’essor du divertissement en ligne, et qui savent comment se distinguer dans un monde envahi par les photos de chats, les opinions personnelles et le contenu partageable. »

« Selon moi, un des plus gros changements qui est survenu, c’est qu’il est maintenant plus facile de bâtir une communauté; nous ne diffusons pas simplement du contenu, nous discutons en quelque sorte avec les gens, en les incluant dans nos projets. En fait, ce sont eux qui diffusent le contenu pour nous. Dans un sens, le meilleur atout sur lequel une organisation médiatique doit miser, c’est de former ce genre de communauté. Je pense qu’il s’agit d’une énorme différence comparativement à il y a 10 ans. »

« Je pense que la qualité du contenu s’améliore. En 2005, quand j’ai commencé à faire des baladodiffusions avec le Rabble Podcast Network, nous étions parmi les premiers à faire ce genre de contenu. iTunes n’existait même pas à l’époque. Tout le monde était très excité à l’idée de produire des baladodiffusions par eux-mêmes, mais ils n’avaient aucune idée de la façon de faire celles-ci. En adoptant une perspective de “média communautaire”, je me disais que tout ça était très bien et que les gens avaient accès aux outils, mais dans l’optique d’une “diffusion publique”, j’étais déçu qu’ils n’apprennent pas au moins à faire du montage. »

« Ce jour-là, Harley, l’animateur aux cheveux longs et à l’allure de lutteur d’Epic Mealtime, a quitté son emploi. Il était enseignant et il s’est dit : “J’arrête! Je vais faire des vidéos sur YouTube.” Tout le monde lui a dit qu’il était stupide, mais il s’est rendu compte qu’il avait la possibilité d’aller rejoindre les gens à sa manière sans avoir à utiliser une méthode conventionnelle. »

« Nous n’avons jamais cherché à devenir riches et célèbres. Nous voulions juste faire rire les gens avec nos vidéos, et ils les ont adorés. Nous leur sommes très reconnaissants… Mais j’essaye toujours de répondre au moins à une douzaine de jeunes pour qu’ils se disent que nous sommes des gens normaux comme eux et qu’ils pourraient faire la même chose que nous. »

« Les gens se disent : “Hé! Je peux changer le monde!” »

« Nous vivons à une époque où il est possible pour des artistes inconnus de trouver un auditoire et d’accéder à la célébrité. Nous avons aujourd’hui accès à un nombre infini de plateformes et d’appareils pour créer du contenu de toutes sortes. La séance présentera un panel d’artistes qui comprennent l’essor du divertissement en ligne et la façon de se distinguer dans un monde envahi par les photos de chats, les opinions personnelles et le contenu facilement partageable. »

Afficher la transcription intégrale