Les achats programmatiques permettent d’atteindre le bon auditoire au milieu de la confusion médiatique.

Constituer un auditoire en créant du contenu commandité captivant.

Partagez la vidéo

JOUR : 10 mai
HEURE : 15 H 45 - 17 H

Bannières, vidéos publicitaires à lecture instantanée, textos publicitaires, vidéos maison et concours engageants! Avec une abondance de contenu en ligne, le panel explore en profondeur les différences entre la publicité, le contenu commandité et le divertissement. Il est question de ce qui fonctionne et des prochaines étapes dans l’évolution du marketing des nouvelles émissions, de la nouvelle musique et du contenu pour les utilisateurs finaux.

Résumé de la vidéo

En appliquant des stratégies d’achat de publicité programmatiques, les professionnels des médias numériques constituent des auditoires cibles, dans un univers où nous sommes bombardés de publicités sur de multiples canaux et plateformes. Les consommateurs évitent fréquemment les publicités au moyen des fonctions de blocage des publicités et d’avancement rapide de l’enregistreur personnel de vidéo (PVR). Mais les achats programmatiques permettent aux stratèges des médias d’atteindre des auditoires cibles très précis – ayant le profil démographique recherché et les caractéristiques correspondant à leur marque – et d’obtenir des résultats mesurables. Dans cette vidéo, Carolina Joan, professionnelle des médias numériques, et Kaaren Whitney Vernon, de la très novatrice agence shift2, expliquent comment elles canalisent la puissance de contenus commandités captivants pour constituer et mobiliser leur auditoire. Avec des séries vidéo aussi populaires que Carmilla ou V Morgan is Dead, elles ont établi un bassin d’adeptes qui a grandi au fur et à mesure que les séries évoluaient, créant des liens affectifs et une confiance qui ont vite été associés à la marque du produit.

Experts figurant dans la vidéo

kaaren_whitney

Directrice générale, shift2

carolina_jung

Coprésidente, IAB Canada, Data & Analytics Canada

EliBatalion

Cocréateur de la série web YidLife Crisis et directeur de eMerge Enterprises Ltd.

Extraits de la transcription de la vidéo

« Le marketing et la publicité à l’ère du bombardement publicitaire… Il est très difficile de capter l’attention sur les multiples plateformes dont nous disposons… Nous devons essayer de comprendre cet univers et, ce faisant, je pense que nous découvrirons beaucoup de stratégies et de leçons importantes. »

« La “programmatique”, ce n’est qu’un mot de jargon recherché qui désigne le fait d’associer la technologie aux médias numériques de manière à automatiser encore davantage le processus d’achat… Par exemple, avec la programmatique, nous nous branchons directement sur la source. Au lieu d’acheter des inventaires, nous achetons des auditoires sur mesure… Nous payons pour obtenir des femmes de 25 à 54 ans, impression par impression, en temps réel, et nous pouvons ajouter des données… Je ne veux pas seulement rejoindre une femme qui ait entre 25 et 54 ans, je veux aussi qu’elle souhaite acheter une voiture. »

« Nous devons leur offrir quelque chose qui leur plaît, qui les incitera à en vouloir davantage et à revenir. Personnellement, j’en ai vraiment assez des vidéos virales, ponctuelles. Encore une fois, cela a fonctionné pendant un certain temps, mais après que la vidéo a fait jaser pendant un court moment, c’est terminé. Le principe du divertissement, c’est justement qu’il doit durer. Ce n’est pas la même chose qu’une campagne. Son but est de créer un auditoire. Il sert à créer un bassin d’adeptes, et cela demande du temps… C’est exactement ce à quoi les annonceurs doivent s’habituer. Ils doivent cesser de penser à eux-mêmes et commencer à penser à l’auditoire qu’ils essaient de rejoindre. »

« On a assisté à l’arrivée de shift2 et de Smokebomb Entertainment, qui croient qu’on doit amorcer une conversation bidirectionnelle avec la génération Y dans le cadre de séries scénarisées présentant des personnages et des histoires avec lesquels ils peuvent s’identifier. Donnez à l’auditoire quelque chose qui ait une réelle valeur, et il sera disposé à écouter votre message. C’est précisément pourquoi nous avons créé V Morgan is Dead, une série scénarisée de 20 épisodes dont la vedette, V Morgan, se réveille dans un mystérieux sixième étage après être morte subitement. Et voilà… Les valeurs de la Banque Royale du Canada s’infiltreront dans la série de façon authentique et non intrusive. »

« … Je crois vraiment que le contenu est le roi [et] que les données sont la reine. »

Afficher la transcription intégrale