Vidéo par abonnement : prendre sa place sur le marché francophone

L’exemple de TOU.TV et de Jonathan Roberge

Partagez la vidéo

JOUR : 10 mai
HEURE : 15 H 45 - 17 H

« Créée en 2010, ICI Tou.tv fut la première plateforme en ligne francophone entièrement dédiée au visionnement télé. Dès son lancement, ICI Tou.tv s’est démarquée par la richesse et la diversité de ses contenus, ainsi que par sa grande accessibilité. Avec son volet gratuit, elle demeure encore aujourd’hui la seule plateforme francophone ouverte à tous dans le marché. Christiane Asselin nous dévoile les ingrédients qui font d’ICI Tou.tv une référence dans le paysage médiatique francophone d’ici et dans la Francophonie.
En parlant de son parcours qui l’a mené vers le web, Jonathan Roberge fait un survol de sa carrière en tant qu’humoriste. Se lançant dans une web-série afin d’aller chercher une plus grande visibilité pour ses fans, Jonathan Roberge discute de sa manière de voir l’industrie du web et de son procédé de création au fil du temps. Avec maintenant près de 100 000 personnes qui le suivent sur Facebook et plus de 30M de clics sur l’ensemble de ses œuvres, ce pionnier des séries-web à succès (Contrat de gars, Vie de vrai gars, Fiston et Papa) continue à faire grandir son univers et réalise publicité et séries afin de démontrer toute l’envergure que le web peut avoir sur une entreprise. »

Résumé de la vidéo

Cette vidéo présente deux études de cas sur le modèle d’affaires de la vidéo sur demande par abonnement dans le marché francophone. La première porte sur TOU.TV : le service de vidéo à la demande de Radio-Canada. Bel exemple de découvrabilité, TOU.TV était connu de 76 % des internautes un an après son lancement, notamment grâce à des productions comme Série Noire. Dans la deuxième étude, l’humoriste Jonathan Roberge raconte le parcours qui, en sept ans, lui a permis de se positionner sur le Web et de cumuler plus de 100 000 amis Facebook et 30 millions de clics sur l’ensemble de son œuvre.

Experts figurant dans la vidéo

jonathan_roberge

Auteur, réalisateur, humoriste et comédien

Christiane Asselin Portrait

Directrice, contenu et programmation multiécran, webtélé et ICI Tou.tv – Services français, Société Radio-Canada

Extraits de la transcription de la vidéo

« Les ingrédients du succès de TOU.TV ont été : un bon timing, des bons partenaires, du bon contenu, et une bonne stratégie de diffusion. »

« Netflix a été le premier à lancer au Canada une vidéo sur demande par abonnement. C’est ce qui nous a indiqué que les gens commençaient à être prêts à payer et c’est surtout là que les compagnies se sont réveillées parce qu’on ne pouvait pas laisser Netflix prendre tout le marché au Canada. Donc, le Club Illico a été lancé en 2013 et nous on a lancé TOU.TV Extra en 2014. »

« Mais, lancer ce genre de service là, ce n’est pas facile. C’est une clientèle qui n’est pas fidèle. C’est une clientèle qui en demande tout le temps, qui va changer de service de mois en mois. Donc, ce n’est pas facile et ça prend un bon modèle d’affaires. »

« Quand on se lance dans la vidéo sur demande par abonnement, le contenu, ce n’est pas la seule chose. »

« La web série, ça nous permet de faire travailler des nouveaux talents, des nouveaux comédiens, des nouveaux réalisateurs, donc c’est sûr qu’on va continuer à en faire. »

« Le but, en temps qu’humoriste, ce n’est pas juste de faire rire les gens, c’est qu’il y ait des gens dans ta salle de spectacles. Donc, il faut que tu sois populaire. Oui, on avait des millions de visionnements, mais ce n’était pas un public encore fidèle. On devait trouver une façon de rentabiliser ce nombre de click là. »

« Ce n’est plus vrai qu’aujourd’hui, si ça dure plus que deux minutes, on ne le regarde pas. »

« Il y a des millions de vidéos sur l’internet, donc la qualité est rendue aussi importante qu’au cinéma ou à la télé. »

Afficher la transcription intégrale