Des experts discutent de pratiques exemplaires en matière de contournement et du pour et du contre de la VSDA.

L’avenir des services axés sur la diffusion en continu est déjà en cours.

Partagez la vidéo

JOUR : 11 mai
HEURE : 10 H 35 – 11 H 50

Netflix, Hulu, CraveTV, Spotify, Apple Music, Shomi et les abonnements à la carte sont de plus en plus populaires. Les consommateurs veulent trouver le contenu qui les intéresse au moment de leur choix, mais est-ce bien là l’avenir de la distribution de contenu? Cette discussion en groupe porte sur les avantages et les inconvénients des services de diffusion en continu et des services par abonnement et sur ce que l’avenir nous réserve.

Résumé de la vidéo

Le débat sur la VSDA et les pratiques exemplaires en matière de contournement, et le pour et le contre de la diffusion en continu, ont généré beaucoup de questions. Quel sera l’avenir des services axés sur la diffusion en continu? La VSDA est-elle là pour longtemps? Il est clair que les téléspectateurs veulent regarder le contenu qui les intéresse selon l’horaire qui leur convient. Cela a été démontré par la hausse rapide de services par abonnement comme Netflix et SHOMI. Mais est-ce que la VSDA et le contournement sont les solutions définitives pour la diffusion de contenus vidéo? Ce groupe d’experts de l’industrie explique les facteurs derrière la montée de la VSDA et la manière de veiller à l’adoption de pratiques exemplaires en matière de contournement. Il examine également les tendances plus récentes : qu’en est-il des médias sociaux en tant que nouvelles plates-formes de diffusion de vidéos? Y aura-t-il des plates-formes complètement différentes d’ici cinq ans? Qu’en serait-il si on avait un nouvel agrégateur pour améliorer la découvrabilité? Le groupe d’experts discute de la viabilité d’un modèle télévisuel gratuit soutenu par les publicités et de la manière dont les productions soutenues par des marques entrent en ligne de compte.

Experts figurant dans la vidéo

greg_obrien

Rédacteur en chef et éditeur chez Cartt.ca et FindTV

FullSizeRender

Directrice exécutive et associée de recherche, programme MIT Communications Futures

david_ash

Premier vice-président et directeur général, Shomi

Extraits de la transcription de la vidéo

« Mon intérêt particulier dans ce très grand groupe a porté sur l’avenir de la télévision et de la vidéo… La vidéo [est] un espace incroyablement riche et dynamique, et les choses évoluent tout le temps. »

« [Lorsque] les joueurs traditionnels arrivent sur ces plates-formes, ils se rendent compte qu’ils doivent changer leur contenu pour s’adapter aux propriétés uniques de celles-ci… Leur émission [sur] Facebook est différente de [celle] qu’ils ont créée pour YouTube, parce qu’ils reconnaissent que Facebook est différent de YouTube. »


« Les consommateurs veulent manifestement retrouver le contenu de leur choix selon leur horaire, mais… la VSDA, le contournement sont-ils la destination finale pour la diffusion de contenu? »

« Les gens regarderont les contenus de nombreuses façons différentes. Ils les regarderont dans des émissions de diffusion linéaire. Ils les regarderont par abonnement. Parfois, ils vont payer pour regarder des émissions individuelles aussi… Les gens s’abonnent à des services comme SHOMI et Netflix. Les gens regardent encore la télévision linéaire et le marché publicitaire s’y trouve et fait la preuve que… toutes ces plates-formes seront présentes, je pense, et qu’il y en aura plus. Si nous nous projetons dans cinq ans, il y aura des plates-formes qui ne nous viennent même pas à l’esprit [actuellement]. »

« La plupart des études affirment que le piratage est principalement alimenté par un manque d’accès, et non parce que quelqu’un souhaite vraiment l’obtenir gratuitement. »

« La meilleure façon de combattre le piratage [est] d’offrir aux clients une chose de valeur. »

« Le processus de découvrir le contenu constitue l’expérience. »

« Il y a beaucoup plus de choix. Pour moi, c’est bon pour les clients, ou les abonnés, ou les spectateurs, parce que si vous offrez aux gens beaucoup plus de choses à regarder et beaucoup plus de choix, inévitablement, je pense que c’est une bonne chose… Pour les distributeurs, le fait d’avoir plus de contenus [est] manifestement une bonne chose… [Pour les producteurs] maintenant, vous pouvez produire un contenu de bonne qualité [d’une] manière assez peu coûteuse, et plus vous avez de distributeurs, plus ceux-ci vous laissent créer le contenu que vous voulez; [donc], c’est une bonne chose pour les producteurs. »

« Nous avons beaucoup de mécanismes promotionnels typiques sur notre site. Par exemple, une émission en vedette dans notre carrousel, une collection comme notre échantillonneur « Super Series » ou les dix films que vous n’avez probablement pas vus, mais que vous devriez voir. Ce sont certainement des façons d’emballer le contenu pour les abonnés… Mais tout repose sur notre contenu. »

Afficher la transcription intégrale